Cuba, après l’ouragan Sandy

Sandy a atteint l’île de Cuba encore avant la côte est des États-Unis, provoquant de graves dommages. Jeunes et adolescents des Focolari, avec beaucoup d’autres, sont engagés dans l’aide d’urgence.

Après le passage de l’ouragan Sandy dans la partie orientale de l’Île, ils nous écrivent depuis La Havane : « La ville de Santiago et d’autres villages de la région ont été fortement touchés. Une « tempête tropicale » était attendue, mais, en très peu de jours, elle est devenue un ouragan de catégorie 3. Les situations les plus graves sont dues à la destruction des habitations et des cultures ».

Selon des sources gouvernementales, après une première évaluation, 15 392 maisons ont été totalement détruites et 36 544 partiellement, sans compter les dégats sur les hôpitaux, écoles, églises et autres infrastructures publiques. Les dommages provoqués par l’ouragan ont compromis une situation immobilière déjà précaire en de nombreux cas.

La situation est très difficile : il manque les vivres et les matériaux pour la reconstruction. Après une semaine, l’électricité commence à être rétablie.

La communauté des Focolari, en particulier les jeunes et les adolescents, sont très actifs pour aider à déblayer les routes, à effectuer de petites réparations dans leur quartier, à préparer les repas pour les pauvres dans les paroisses.

Ils écrivent : « Un groupe de La Havane s’est tout de suite rendu à Santiago avec un minibus chargé de vivres et de biens de première nécessité, mais surtout pour être avec les personnes et partager leurs poids et souffrances, en essayant de les aider du mieux que nous pouvions. Nous avons apporté les aides dans les maisons. Les personnes ne trouvaient pas les mots pour nous remercier ! Tout est arrivé au bon moment. Dans une famille, il n’y avait plus de sel, dans une autre, il manquait des bougies et des allumettes, d’autres, depuis des jours, n’avaient pas à manger en suffisance… Avant tout, nous avons amené le réconfort et la solidarité du Mouvement dans le monde entier. Notre ville a été dévastée, mais, malgré cela, l’amour réciproque entre nous s’est renforcé et la fraternité envers tous nous aide à ne pas être accablés par la tristesse. »

L’ONG AMU (Action pour un Monde Uni) soutient à Cuba quelques micro-entreprises avec la perspective de nouveaux développements. En outre, elle a offert son aide pour la reconstruction ou restructuration de quelques habitations endommagées par les ouragans précédents. Un projet pilote est en cours, qui vise à faire des expériences utiles pour l’étendre ensuite à grande échelle.

CP: 80-53118-0 Bewegung "für eine neue Gesellschaft", 8037 Zürich "Cuba"