Prix pour la paix

Le prix pour la paix 'Luxembourg Peace Prize 2015' a été officiellement décerné le 2 octobre dernier, avec la cérémonie qui s'est tenue au siège du parlement Européen du Luxembourg.

20151002

Le prix, décerné par ‘ Schengen Peace Fondation’ avait été attribué à New Humanity – ONG qui représente le Mouvement des Focolari dans les organisations internationales – à l’occasion du Forum mondial des jeunes pour la paix que les deux organisations avaient collaboré à organiser ensemble, avec le ‘Rowad American College’, le mois dernier au Caire, partie du projet Living Peace qui implique plus de 80 mille étudiants et 200 écoles dans le monde entier pour projeter et mettre en route des actions d’éducation à la paix.

« Après avoir été touchés par l’extraordinaire travail volontaire de nombreux jeunes membres du Mouvement des Focolari – a écrit le président du Forum et de la fondation Dominicus Rhode – nous avons spontanément décidé de décerner le ‘Luxembourg Peace Prize 2015′ à New Humanity ».

« C’est une grande joie pour nous car c’est justement la raison pour laquelle est née ‘New Humanity’– a affirmé le président de l’organisation, Marco Desalvo, en retirant le prix – : contribuer à la création de l’unité de la famille humaine, respectant l’identité de tous, et proposant un esprit universel de fraternité. C’est une reconnaissance pour laquelle nous sommes heureux, mais surtout un encouragement à poursuivre notre travail ».

 Dans la présentation de l’activité de New Humanity dans les régions  »chaudes » comme la Syrie et le Moyen Orient, mais aussi dans toute l’Europe, Desalvo, – ensemble avec la vice-présidente Cecilia Landucci et avec la représentante des jeunes, Anita Martinez – a en plus annoncé une récolte de signatures pour une pétition à apporter aux leader internationaux, jusqu’aux Nations Unies : « Dans cet appel – a-t-il précisé – nous demandons à tous les gouvernements de combattre la pauvreté extrême avec un engagement renouvelé à réduire les inégalités, à continuer les efforts pour garantir à tous l’instruction de base, réduire la dépense publique pour les armements afin de libérer ainsi des ressources pour le développement, revoir les systèmes actuels de gouvernement dans le sens d’un plus grand contrôle démocratique des politiques économiques et monétaires, et adopter de nouveaux systèmes d’applications des lois pour combattre la criminalité organisée ».

Luxemburg_Peace_Prize

Le Forum Mondial des jeunes pour la Paix, à l’intérieur duquel le prix a été décerné, est comme une plate-forme au niveau mondial pour améliorer l’échange de bonnes pratiques entre les associations et les individus actifs dans le secteur de la paix et réunit un nombre de professionnels de toutes provenances et de tous les coins de la terre, qui partagent leur expérience.

Différentes interventions voulaient montrer que le fait de chercher des alternatives pacifiques aux conflits a toujours des résultats plus efficaces, à tous les niveaux et sous tous les points de vue, que les solutions de guerre. Des témoignages de réfugiés syriens et d’autres pays ont été présentés, de ceux qui les ont accueillis, et d’autres qui sont en train d’ apporter leur contribution, médicale, artistique, spirituelle pour la paix.

Le prochain Forum se tiendra à Florianopolis (Brésil) en septembre 2016, et le travail de préparation est déjà entamé ; un travail qui est cependant le point d’arrivée de celui qui est l’engagement dans le quotidien, comme le soulignent les nombreuses impressions et nombreux témoignages recueillis par les personnes impliquées.

Une femme syrienne, par exemple, à la question sur ce qu’elle dirait aux amis des Focolari restés à Alep, Damas et d’autres localités de la Syrie, elle répond : « La vie est précieuse. S’ils sont encore en Syrie, cela veut dire qu’ils ont encore un devoir et un message à apporter là. Celui qui traverse et quitte la Syrie, a à continuer le travail dans l’esprit de celui qui ne peut quitter le pays. Je prie Dieu continuellement d’arrêter la guerre et de nous sauver de cette tragédie pour pouvoir vivre en paix ».