Ecologie durable: projet Preset en Argentine

Jeunes ingénieurs en environnement, spécialistes en énergies renouvelables, agronomes, architectes, économistes, et artistes, réunis en Argentine pour un séminaire de deux semaines sur l’écologie durable.

Diapositiva12342 personnes en provenance de huit pays d’Europe et d’Amérique Latine ont répondu à l’invitation. Le rendez-vous était à la Cité du Pilote Lia, près de Buenos Aires. Il s’agissait pour elle non seulement d’accueillir, 9 au 21 mars, ce séminaire financé par l’Union Européenne, mais aussi d’être elle-même objet d’étude pour l’élaboration d’un modèle de gestion et de développement durable en matière d’habitat. A une époque où il n’a jamais été plus urgent de s’interroger sur l’environnement et de promouvoir la recherche de nouvelles technologies – il y va de la survie de notre planète – l’initiative, inspirée par la spiritualité des Focolari, à laquelle a adhéré Dialogues en Architecture, le réseau de chercheurs et d’experts dans ce domaine, est d’une actualité pressante.

Plongés dans l’observation du territoire et de ses structures, les jeunes se sont tout d’abord consacrés à l’étude de PRESET (“Participation, Resilience and Employability through Sustainability, Entrepreneurship and Training”), un projet d’étude – promu par l’association Starkmacher – sur le caractère durable des cités pilotes des Focolari et d’autres partenaires comme la Fazenda de Esperança (Brésil), la Fondation Unisol (Bolivie), Economy for tomorrow (Slovénie), New Humanity (ONG du Mouvement des Focolari). Pour ensuite travailler plus spécifiquement sur une proposition globale éco-durable pour la Cité Pilote Lia.

Les jeunes, répartis en cinq laboratoires thématiques centrés sur la fraternité comme style de vie, sont parvenus à une proposition intégrale éco-durable (Ecocity Mariapoli) à laquelle ils ont associé tous les habitants de la cité pilote. Et aussi les jeunes du quartier, en allant les voir un après-midi pour leur faire part du projet et leur parler d’environnement.

Diapositiva097Ecocity Mariapoli, qui devra se réaliser dans le respect de l’histoire de la Cité pilote et en dialogue avec ses habitants, a réalisé au cours de ce séminaire une installation biogaz pour une des habitations de la cité, une vulgarisation sur la façon d’obtenir du compost, une étude pour l’installation d’un système photovoltaïque, pour l’isolation des constructions en vue de réduire les dépenses d’énergie et pour le remplacement des ampoules par un éclairage Led et d’autres choses encore. Tout cela allant de pair avec l’éducation à l’environnement. C’est pourquoi il y aura une production de matériel didactique pour les habitants et les visiteurs de la Mariapoli, à diffuser aussi dans les écoles et à travers le Web.

Les artistes aussi ont contribué à rendre la proposition attrayante en créant une ligne de produits (chapeaux etc.…) réalisés avec un matériau écologique et des décorations reflétant les diverses cultures, et aussi une expression théâtrale appropriée au thème.

Heureuse coïncidence: il y avait au cours de ces journées à la Cité pilote le Président de l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano, le professeur Piero Coda: “Je ne pense pas que ce soit une simple coïncidence – a-t-il dit – . Il se peut que ce soit le projet de l’Amour de Dieu qui conduit à quelque chose de nouveau, il se peut que se crée entre nous un réseau de communion, de travail au service de la solidarité, pour la justice ».

Très significatif le témoignage de Francesco (Udine) : « Je travaille comme architecte et je suis en train de faire un master en Constructions énergie presque zéro » Ce qui m’a le plus intéressé dans cet atelier c’est le fait d’être ensemble entre personnes qui ont des capacités et des spécialisations diverses. Ce ne sont pas seulement des architectes comme nous, et c’est je pense le côté enrichissant pour tout le groupe : partir avec des talents divers pour atteindre un objectif commun qui pour nous est le caractère durable appliqué l’environnement, mais qui s’étend aussi à l’économie et à la société ».

Riccardo, architecte italien, est lui aussi convaincu de l’importance d’un travail réalisé ensemble : « Je crois fermement que ce que je peux faire n’est qu’une petite partie, tandis que si nous sommes ensemble nous pouvons réaliser des objectifs qui donnent un résultat positif pour tous, pour toute la société. Ces talents bien employés créent du bien-être et de la satisfaction pour tous, pour les professionnels comme pour la collectivité ».

www.eco-navigation.eu